Fondation Martin Bodmer pour un prix Gottfried Keller

Fondazione Martin Bodmer per un premio Gottfried Keller

Fundaziun Martin Bodmer per un Premi Gottfried Keller

Stiftung FR

la fondation martin bodmer

C’est le 19 juillet 1921, à l’occasion du 102ème anniversaire de Gottfried Keller, que le jeune Martin Bodmer (1899–1971), alors âgé de 22 ans, Robert Faesi (1883–1972), écrivain lettriste, Eduard Korrodi (1885–1955), chef de la rubrique littéraire du journal Neue Zürcher Zeitung et Max Rychner (1897–1965), critique littéraire et essayiste, se sont réunis pour créer la Fondation Martin Bodmer pour un Prix Gottfried Keller.

 

Eduard Korrodi a eu l’initiative du prix tandis que Robert Faesi, qui a été membre du conseil d’administration jusqu’en 1969, jouait le rôle d’«éminence grise». En dehors de Max Rychner, ils sont tous restés attachés au prix pendant de nombreuses décennies.

 

Leur participation souvent longue au conseil d’administration (Martin Bodmer 50 ans; Robert Faesi 48 ans; Werner Weber 44 ans; Max Wehrli 42 ans; Carl J. Burckhardt 37 ans; Daniel Bodmer 35 ans; Eduard Korrodi 34 ans) était un garant de continuité et permit au prix de surmonter avec une stabilité étonnante les périodes de crise comme celle des années 1933 à 1945.

 

Les fondateurs imposèrent au Prix un niveau très élevé. "Honorer une seule personne, dans des laps de temps modérés (...) sa valeur (celle du Prix) plus profonde et intime doit reposer avant tour sur la rareté et la sélection, de sorte qu'il s'oppose sciemment à la tendance anti-sélective de notre époque qui nivelle tout."